Rôle et bienfaits de la vitamine E (tocophérols et tocotriénols) !

A quoi sert la vitamine E ? Quel est son rôle sur l'organisme ?

Description et définition : Qu’est-ce que la vitamine E ?

La vitamine E fait partie de la famille des vitamines hyposolubles, c’est-à-dire qu’elle est soluble dans les graisses. Elle se décompose sous 8 formes et en 2 sous familles. La première famille se compose de quatre tocophérols (alpha, bêta, gamma, delta) et la seconde famille de quatre tocotriénols (alpha, bêta, gamma, delta).

Une vitamine au pouvoir antioxydant très étudié !

Elle fait aussi partie des vitamines reconnues comme ayant un rôle antioxydant au même titre que la vitamine C et la vitamine A mais reste de loin celle qui aurait le plus de vertus antioxydantes. Elle joue donc un rôle important dans la prévention des maladies cardiovasculaires mais aussi des cancers en particulier celui de la prostate et intervient directement dans le ralentissement des processus du vieillissement.

Son statut star des 3 vitamines antioxydantes lui confère une place de choix dans le peloton des vitamines les plus étudiées à l’heure actuelle afin de mieux comprendre les meilleures façons de l’utiliser et dont l’objectif est bien souvent de connaître sa posologie optimale.

Les autres rôles de la vitamine E !

La vitamine E possède aussi des vertus anti-inflammatoires et joue un rôle sur le système immunitaire. Elle participe également aux fonctions reproductrices, améliore les performances des athlètes et en combinaison avec les minéraux tels que le zinc et le sélénium, elle serait reconnue pour doper le tonus sexuel.

Calculez aussi vos indicateurs de forme !
Outils de diagnostic RegiVia


 

Quels sont les besoins journaliers en vitamine E (tocophérols et tocotriénols) : risque de carence ou de surdosage ?

Quels sont les besoins journaliers en vitamine E (tocophérols et tocotriénols) ?

Les besoins par jour en vitamine E (tocophérols et tocotriénols)

Comme la majorité des vitamines, la vitamine E essentielle à notre organisme ne peut être fabriquée par le corps. Il est donc indispensable de consommer des aliments riches en vitamine E pour le bon fonctionnement de notre métabolisme. Les huiles végétales, les fruits et graines oléagineux ou encore les céréales complètes en sont pourvus en grande quantité. Il est toutefois à signaler que la vitamine E présente dans les huiles végétales est assimilée plus facilement par l’organisme que celle contenue dans les céréales. D’autre part, cette vitamine étant sensible à la lumière, il est recommandé de conserver les aliments riches en vitamine E dans un endroit plutôt sombre.

Les dernières recommandations pour répondre aux besoins journaliers en vitamine E

Sur demande de la Commission Européenne, le groupe scientifique de l’EFSA (European Food Safety Authority) a défini des apports suffisants en vitamine E pour les adultes et les enfants. Ces données prennent en compte les apports moyens de α-tocophérol et d’équivalents α-tocophérol estimés par l’EFSA via des enquêtes alimentaires réalisées dans neuf pays de l’Union Européenne.

Les dernières VNR (Valeurs Nutritionnelles de Référence) provenant de l’EFSA (European Food Safety Authority) datent de juin 2015 et sont les suivantes :

  • Pour les hommes adultes : 13 mg/jour
  • Pour les femmes adultes : 11 mg/jour
  • Pour les adolescents de 10 à 17 ans : 13 mg/jour
  • Pour les adolescentes de 10 à 17 ans : 11 mg/jour
  • Pour les enfants âgés de 3 à 9 ans : 9 mg/jour
  • Pour les enfants âgés de 1 à 2 ans : 6 mg/jour
  • Pour les nourissons âgés de 7-11 mois : 5 mg/jour
  • Pour les femmes enceintes et allaitantes : 11 mg/jour

Quels sont les risques de carence en vitamine E ?

La vitamine E étant liposoluble, elle peut être stockée dans les graisses. Aussi, les risques de carence sont rares. En effet, l’organisme puise son besoin journalier de vitamine E dans l’alimentation ou dans les réserves corporelles.

Toutefois, une carence peut apparaître plus particulièrement chez l’enfant ou le prématuré en raison de ses très faibles réserves ou chez les personnes ayant des troubles de l’absorption.

Les symptômes d’un déficit en vitamine E sont les suivants :

  • Une faiblesse musculaire avec une forte fatigue
  • Une anémie
  • Des troubles de la vision
  • Des troubles neurologiques

Quels sont les risques d’un surdosage en vitamine E ?

Même si la vitamine E est stockée dans l’organisme sans pouvoir être éliminée par les urines, les risques de surdosage sont extrêmement rares.

Toutefois, la prise d’une forte dose de vitamine E (en supplémentation) doit être encadrée par un professionnel pour éviter le surdosage.

Vous souhaitez en savoir plus sur cette vitamine ? Découvrez ci-dessous le top 10 des aliments les plus riches en vitamine E !


 

Tout savoir sur les autres vitamines !

Calculez aussi vos indicateurs de forme !
Outils de diagnostic RegiVia


 

Auteur : Xavier

Dernière mise à jour de la page :