Rôle et bienfaits de l’iode « I » sur l’organisme !

A quoi sert l'iode ? Quel est son rôle sur l'organisme et sur le corps ? Quels sont ses bienfaits, avantages, méfaits et inconvénients ?

Auteur : Xavier

Dernière mise à jour de la page :

Description et définition : Qu’est-ce que l’iode ?

L’iode « I » est un oligoélément essentiel qui est directement lié à la glande thyroïde dont il assure le bon fonctionnement. On le retrouve en très faible quantité dans l’organisme.

Quel est le rôle de l’iode sur l’organisme ?

Participant à la fabrication des hormones thyroïdiennes, son déficit peut toucher indirectement l’ensemble de l’organisme via le dysfonctionnement de la thyroïde.

Cette dernière joue un rôle important sur l’ensemble des fonctions endocrines du corps comme la thermorégulation (la plus connue du grand public), le système neuromusculaire, le système cardio-circulatoire, les fonctions respiratoires, rénales et digestives et bien d’autres que nous ne citerons pas.

Elle participe également aux métabolismes des glucides, des lipides et des protéines.

Quels sont les besoins par jour en iode (I) ?

Quels sont les besoins journaliers en iode ?

Les besoins par jour en iode (I)

L’iode est un minéral essentiel pour le bon fonctionnement du corps humain. L’iode permet d’éviter les troubles de la thyroïde et de brûler les excès de graisse. Ce minéral n’étant pas produit par l’organisme, il est alors indispensable de l’apporter par l’alimentation. Les sources alimentaires les plus riches en iode sont les fruits de mer, les poissons et certaines algues.

Les dernières recommandations pour répondre aux besoins journaliers en iode

L’EFSA (European Food Safety Authority) chargée de revoir les valeurs nutritionnelles de référence (VNR) pour les nutriments, a défini un apport suffisant en iode par tranches d’âges. Ces dernières VNR (exprimées en microgrammes) datent d’avril 2014 et sont les suivantes :

  • Adulte : 150 µg/jour
  • Enfant : 130 µg/jour
  • Nourrisson (entre 7 et 11 mois) et enfant : entre 70 et 130 µg/jour
  • Femme enceinte et allaitante : 200 µg/jour

Quels sont les risques de carence en iode ?

Une carence en iode est très rare dans les pays européens. Toutefois, elle peut apparaître si vous ne consommez jamais ou très rarement des produits de la mer ou du sel de table iodé, et si votre alimentation est riche en aliments goitrogènes (choux, patates douces, manioc, arachides, millet…). Les produits goitrogènes empêchent l’absorption de l’iode par la glande thyroïde, ce qui perturbe la fabrication normale des hormones thyroïdiennes. Si vous êtes fumeur, vous êtes également un sujet à risque de carence, le tabac freinant l’assimilation de ce minéral.

Les symptômes d’une déficience en iode sont les suivants :

  • Un goitre thyroïdien (augmentation du volume de la thyroïde)
  • Une hypothyroïdie (production insuffisante d’hormones par la glande thyroïde)
  • Une fatigue générale
  • Une constipation
  • Des troubles de la mémoire
  • Des douleurs articulaires
  • Des crampes musculaires
  • Une prise de poids
  • Une peau sèche
  • Un manque d’appétit
  • Une augmentation du cholestérol
  • Une baisse de tension
  • Une frilosité
  • Chez l’enfant : le crétinisme (maladie endocrinienne)

Quels sont les risques d’un surdosage en iode ?

Il n’existe pas de surdosage lié à une consommation excessive d’aliments riches en iode. Toutefois, un excès d’iode peut apparaître suite à une supplémentation non contrôlée par un professionnel de santé.

Voici les symptômes d’une surdosage en iode :

  • Une thyroïdite (inflammation thyroïdienne)
  • Un goitre
  • Une hypothyroïdie ou une hyperthyroïdie
  • Un cancer de la thyroïde

Vous souhaitez en savoir plus sur ce nutriment ? Découvrez ci-dessous le top 10 des aliments les plus riches en iode !


 

Tout savoir sur les autres micronutriments !

Quelques conseils pratiques pour répondre à vos besoins en minéraux !

Pour répondre à vos besoins en minéraux et oligoéléments, votre alimentation doit être diversifiée et donc contenir toutes les familles d’aliment. Comme le dit le proverbe « il faut user de tout et n’abuser de rien. »

Cependant de nombreux aliments modernes sont raffinés, c’est le cas, par exemple, du pain blanc et des pâtes blanches … Préférez toujours leur version complète. En ce qui concerne les plats préparés ou les fast-foods, cela ne devrait être qu’exceptionnel puisqu’ils détiennent, en générale, la palme des densités caloriques fortes et ont généralement une densité nutritionnelle très faible avec en supplément de nombreux additifs controversés pour votre santé.

Le meilleur moyen de manger équilibré est d’avoir une alimentation riche en fruits et légumes et de manger toutes les familles d’aliment. Bien que la tendance soit aux supers aliments ou à l’élimination des très mauvais, il est préférable de ne rien bannir mais au contraire de faire preuve de diversité en apprenant à doser les quantités.

De plus pour prendre le meilleur de chaque aliment, essayez de manger bio, de saison et local pour respecter la planète (consultez notre calendrier des fruits et légumes de saison).

RegiVia, un programme de rééquilibrage alimentaire qui vous aide à retrouver votre poids de forme !

Vous avez pris quelques kilos en trop, ces dernières années ? Vous souhaitez retrouver votre poids de forme avec un programme personnalisé ? Le programme RegiVia vous permettra d’atteindre vos objectifs tout en réapprenant à bien manger sur le long terme et éviter l’effet yoyo. Les 2 principaux objectifs du programme sont de mincir en se motivant avec un résultat réel mais aussi de rééquilibrer son alimentation. Vous souhaitez avoir des renseignements sur le programme ou faire votre bilan gratuit avec une conseillère, téléphonez-nous au 02 72 00 32 01.

Vous pouvez aussi faire votre bilan en ligne pour trouver la solution la plus adaptée à vos besoins !