Le régime protéiné permettrait une meilleure qualité du sommeil

Le régime protéiné permettrait une meilleure qualité du sommeil

Les régimes hyperprotéinés permettent de perdre du poids et de mieux dormir.
En effet, selon 2 études publiées dans l’American Journal of Clinical Nutrition, le régime alimentaire basses calories et enrichi en protéines, améliore la qualité du sommeil chez les adultes d’âge moyen en surpoids ou obèses.

Le régime protéiné associé à une meilleure qualité de sommeil

Dans ces deux études, le Dr Wayne, professeur de nutrition à l’Université Purdue aux Etats-Unis s’est intéressé à l’impact d’une perte de poids associée à une alimentation riche en protéines sur le sommeil.
Une première étude pilote menée sur 14 participants en surpoids ou obèses, a révélé qu’après un régime protéiné de 4 semaines, les participants dorment mieux.
Puis pour confirmer ce premier essai, une deuxième étude a été réalisée sur 44 individus. Ces sujets ont suivi soit un régime avec un apport normal en protéines, soit un régime riche en protéines. Ces régimes alimentaires étaient composés de protéines provenant de viande de bœuf ou de porc, de soja, de légumineuses et de protéines de lait. L’étude a ainsi démontré la corrélation entre le suivi d’un régime protéiné, la perte de poids et la qualité du sommeil. Tout ceci en seulement 3 à 4 mois de programme minceur.

Les avantages du régime protéiné sur le métabolisme

Ces essais ont permis également de montrer qu’un apport élevé en protéines aide à mieux maîtriser son poids, à perdre de la masse grasse tout en conservant la masse maigre et à réduire la pression artérielle. La consommation de protéines peut donc jouer un rôle important dans la perte ou le maintien du poids, la qualité du sommeil et par conséquence sur la santé métabolique.

Faites votre bilan personnalisé Gratuit !

Mon bilan et ma solution!
Vous êtes
Votre âge
Votre taille (cm)
Votre poids (KG)
Quel est votre objectif de poids? (en KG)

 
 
 

 

Les autres outils de calcul

Source:
American Journal of Clinical Nutrition
http://goo.gl/lH7tXt
Santé log https://goo.gl/Y4h4DY

Journée mondiale de la santé : Le diabète

Journée mondiale de la santé : Le diabète

Comme chaque année, ce 7 Avril est la journée mondiale de la santé. Cette année, l’OMS a souhaité consacrer cette journée au diabète en ayant comme principal message celui-ci : « Soyez plus fort que le diabète« .

Le diabète est une maladie chronique et silencieuse caractérisée par un taux de sucre trop élevé (hyperglycémie) dans le sang dû à un dysfonctionnement du pancréas. On comptait près de 285 millions de personnes atteintes en 2010 contre plus de 438 millions de diabétiques prévues en 2030. Selon l’OMC, le diabète sera la 7ème cause de mortalité dans le monde d’ici 2030.

Parmi ces nombreux diabétiques, on distingue deux catégories :

Les personnes atteintes du diabète de type 1 :

Elles représentent 10% des malades. L’origine de ce diabète qui se manifeste généralement dès l’enfance ou l’adolescence reste inconnue. Les cellules pancréatiques permettant de fabriquer de l’insuline sont complètement ou partiellement détruites. Les injections d’insuline représentent le seul traitement contre le diabète de type 1.
 

Les individus atteintes du diabète de type 2 :

Ce diabète appelé aussi diabète gras survient généralement après 40 ans et touche près de 90% des diabétiques. Il apparaît quand les cellules pancréatiques ne produisent pas suffisamment d’insuline. Ce diabète naît d’une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux (obésité, manque d’activités physiques,…). Le traitement de ce diabète passe d’abord par la mise en place de mesures hygièno-diététiques. Si elles s’avèrent inefficientes, des traitements oraux ou des injections sont administrés aux patients.

Les pays en voie de développement sont les plus touchés !

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’est pas dans les pays développés que l’on observe l’augmentation la plus significative du nombre de diabétiques. Les pays en voie de développement et l’Afrique connaissent une progression du diabète forte et inquiétante. En effet, dans ces régions du monde, de plus en plus de personnes quittent les zones rurales pour s’installer en ville et adoptent soudainement un nouveau mode de vie plus sédentaire. S’ajoute à cela, l’accès à une alimentation de plus en plus industrielle (trop sucrée, trop salée et trop grasse) avec des lacunes en matière de santé publique qui accroissent les inégalités en matière de vulgarisation de l’hygiène alimentaire.

Le diabète se nourrit ainsi du manque de repère alimentaire, d’activité physique, d’information et de prévention. C’est pourquoi il est essentiel de s’informer pour mieux manger et élargir la prévention du diabète à son entourage.

Et vous, êtes vous en surpoids ? Faites votre bilan Gratuitement !

Mon bilan et ma solution!
Vous êtes
Votre âge
Votre taille (cm)
Votre poids (KG)
Quel est votre objectif de poids? (en KG)

 
 
 

 

Les autres outils de calcul

Un régime enrichi en protéines favorise la satiété

Un régime enrichi en protéines favorise la satiété

Selon l’analyse publiée dans le Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics début mars, l’augmentation des apports en protéines en quantité raisonnable contribuerait à la satiété.

Consommer plus de protéines pour être rassasié plus vite

De nombreuses petites études déjà parues ont évoquées que les protéines activaient la libération de l’hormone de la satiété. Mais cette analyse de l’Académie de Nutrition et de Diététique qui a consisté à examiner 43 études sur le sujet, a validé à grande échelle que les apports en protéines plus élevés engendraient plus de satiété. Il est à noter que les protéines animales ou végétales, ont la même influence sur la satiété.
Les chercheurs n’ont pas encore déterminé la quantité exacte de protéines à consommer mais au vu de leurs données, ils peuvent confirmer que :

  • En augmentant raisonnablement les apports en protéines, on serait plus vite rassasié et donc on mangerait moins.
  • En maintenant cette méthode sur le long terme, on parviendrait à la perte de poids voire au maintien du poids corporel.

Les protéines dans le cadre de la perte de poids

La sensation de satiété n’est bien sûr pas le seul facteur à intervenir dans la perte de poids. Comme l’a montré une étude de l’Université du Missouri, les programmes minceurs limités en calories et riches en protéines contribuent à favoriser la masse corporelle maigre et donc la perte de poids.
Et, n’oubliez pas que dans un régime, l’apport en protéines doit être encadré. C’est pourquoi, un bon programme minceur doit être élaboré par un professionnel de la Santé agréé.

source : andjrnl

Vous souhaitez faire un point sur votre poids ?

Mon bilan et ma solution!
Vous êtes
Votre âge
Votre taille (cm)
Votre poids (KG)
Quel est votre objectif de poids? (en KG)

 
 
 

 

Les autres outils de calcul

La sédentarité serait le 1er facteur d’obésité devant la mauvaise alimentation !

La sédentarité serait le 1er facteur d’obésité devant la mauvaise alimentation !

Selon une étude américaine publiée dans le journal médical « The American Journal of Medecine », le constat serait très clair ! La sédentarité grandissante serait le facteur le plus déterminant dans la croissance folle et épidémiologique de l’obésité aux Etats-Unis.

Pourquoi la sédentarité est-elle mise en cause ?

L’étude réalisée par des chercheurs de l’université de Stanford a collecté les données sur la base d’une enquête réalisée par le NHANES (National Health and Nutrition Examination Survey) sur un échantillon de presque 100 000 sujets analysés.

L’apport calorique est constant sur les 20 dernières années

Le 1er constat important qui donne tout intérêt à cette étude c’est de voir que les apports caloriques sont restés quasiment stables sur ces 20 dernières années et cela quel que soit le groupe d’aliment (Glucide, lipide ou protéine).

Le taux d’inactivité ne cesse de croître !

Ce sont les femmes qui battent les records avec une inactivité de l’ordre de 19.1% en 1994 pour 51.7% en 1994 soit 1 femme sur 2 qui seraient dans une sédentarité complète. Les hommes ne sont pas en reste avec une évolution qui va de 11.4% en 1994 à 43.5% en 2010. Nous pouvons imaginer qu’à l’heure de la télé connectée, ces chiffres grandissent encore.

En corrélation avec le taux d’inactivité, le tour de taille moyen (indicateur plus fiable que l’IMC) a augmenté de 0.37% chez les femmes par an entre 1994 et 2011. Chez les hommes le tour de taille à lui aussi pris une croissance impressionnante avec une augmentation annuel de 0.27%.

Une augmentation de la sédentarité plus grande chez les jeunes !

D’après les chercheurs, ce sont les sujets jeunes (18 à 39 ans) qui sont les plus touchés par ce phénomène.

Que nous disent ces chiffres ?

L’obésité est un vrai fléau qui gagne aussi l’Europe avec un petit train de retard. Bien qu’il soit évident que l’alimentation joue un rôle majeur sur notre santé, il serait bon de remettre parfois l’accent sur la dépense énergétique par la pratique plus régulière d’activité physique et notamment chez les jeunes qui semblent être les plus touchés par cette épidémie galopante d’obésité. C’est un enjeu de santé majeur pour notre décennie !

Vous souhaitez reprendre une activité sportive pour la rentrée ?

N’hésitez pas à consulter les fiches sports ci-dessous avec pour chacune la dépense calorique engendrée.

Pour maigrir, mieux vaut bien dormir !

Pour maigrir, mieux vaut bien dormir !

Nous savions déjà que pour maigrirComment maigrir et perdre du poids ?, les 2 axes principaux pour réussir étaient l’alimentation et l’activité physique.
 
En effet, la gestion des apports avec une alimentation équilibréeL'alimentation équilibrée et le régime alimentaire répondant à nos besoins caloriques journaliersCalcul du besoin journalier en calories combinée à une dépense énergétique régulière en faisant du sportQuels sports pour maigrir et perdre du poids ou de l’exercice physiqueQuels exercices physiques pour maigrir et perdre du poids représentait le mixte parfait pour celui ou celle qui voulait garder la ligne.
 
Une étude du chercheur de l’université de Berkeley Matthew Walkerchercheur  de l’université de Berkeley Matthew Walker prouve que le simple fait de mal dormir perturberait tous ces mécanismes bien huilés et nous ferait progressivement prendre du poids.

Pourquoi mal dormir ferait grossir ?

Selon l’expérience menée par Matthew Walker sur 23 adultes pendant 2 nuits, une des conséquences du manque de sommeil serait la prise de poids.
 
La première nuit, les 23 candidats ont pu bénéficier d’une nuit de sommeil de huit heures puis au matin, ils devaient classer des visuels d’aliments selon leurs envies. La deuxième nuit, ces mêmes personnes n’ont pu dormir que quatre heures et ont procédé également au classement de photos de nourriture au petit matin.
 
L’étude a ainsi révélé que les candidats, après une courte nuit, étaient beaucoup plus attirés par des aliments sucrés et gras. En effet, lorsque l’on dort peu, la zone du cerveau lié à la satiété se dérègle et celle qui est associée à nos envies se stimule.
 
En conclusion, une bonne nuit de sommeil de sept à huit heures par nuit éviterait donc la prise de kilos superflus !

Des outils de calcul REGIVIA pour évaluer son poids et ses besoins caloriques

REGIVIA TV passe déjà le cap des 100 000 vues !

REGIVIA TV passe déjà le cap des 100 000 vues !

Quelques mois après sa création, la chaîne Youtube « REGIVIA TV » connaît un véritable succès ! Vous êtes en effet de plus en plus nombreux à regarder les vidéos diététiques pour y trouver des conseils sur l’alimentation.
 
Mais ce qui dépasse toutes les attentes, c’est l’intérêt que vous portez aux vidéos d’exercices physiques réalisées avec un coach sportif agréé. Dans ces vidéos, vous trouverez de nombreux exercices physiques pour maigrir par zones ciblées du corps ou pour perdre du poids de façon globale.

Un succès qui présage une suite logique !

Fort de cette expérience utilisateur, l’équipe RegiVia vous proposera régulièrement de nouvelles vidéos pour que votre régime ne soit pas une fin en soi mais bien le début d’un vrai changement tant dans l’assiette que dans vos activités physiques quotidiennes.
 
Rappelons qu’il est inutile d’être un grand sportif pour avoir une activité physique régulière. Prendre l’escalier plutôt que l’ascenseur, faire un peu de marche chaque jour, préférer le vélo ou la marche à la voiture pour des petites distances sont autant de petits gestes qui préserveront votre ligne et votre forme à long terme.
 
Pour retrouver REGIVIA TV sur Youtube, vous pouvez suivre ce lien REGIVIA TV.

Comment éviter de prendre du poids pendant les fêtes de fin d’année ?

Comment éviter de prendre du poids pendant les fêtes de fin d’année ?

Les repas de fêtes approchent à grands pas et avec, pour notre plus grand bonheur, le plaisir de partager des repas en famille et entre amis.

Cependant, ces repas trop souvent copieux, sont généralement marqués par les excès alimentaires et la prise de poids. Voici quelques conseils et astuces pour prévenir la prise de poids pendant les fêtes.

Sur quels aliments miser pour garder la ligne pendant les fêtes ?

Avant de se rendre chez vos hôtes ou de recevoir vos convives, mangez un petit en-cas (une pomme, un yaourt, un œuf dur, une soupe…) qui comblera une petite faim et évitera de vous ruer sur les petits fours.

L’apéritif :

• Limitez la consommation d’alcool : cette boisson est très calorique (1g d’alcool comporte 7 kcal) et stimule l’appétit. Appréciez un petit verre de vin moins calorique que les alcools forts, un jus de tomate ou de fruits frais et surtout, buvez beaucoup d’eau. En remplissant votre estomac, l’eau aura un effet coupe-faim.

• Préférez les bâtonnets de légumes (carottes, céleris, radis, tomates cerise, concombre, melon…) accompagnés d’une sauce légère à base de fromage blanc aux cacahuètes, plutôt que les petits fours industriels, les feuilletés, les chips… Optez également pour les olives qui contiennent de bons acides gras mono insaturés, les œufs de lompe noirs, et enfin les rillettes de thon ou de saumon moins caloriques que les rillettes de viande.

L’entrée

• Essayez de rationner la consommation de foie gras. Par définition très gras (environ 50% de lipides), le foie gras contient néanmoins des acides gras insaturés, bénéfiques pour le système cardio-vasculaire. Vous pouvez donc en manger mais en petite quantité (environ 2- 3 toasts).

• Choisissez des entrées moins caloriques comme le saumon fumé ou les fruits de mer. Ces aliments contiennent des omégas 3 qui jouent un rôle essentiel dans le système cardio-vasculaire. Attention cependant à la sauce qui accompagne ces plats. Une sauce à base de yaourt ou de fromage blanc agrémentée d’épices, d’herbes fraîches et de citron est préférable à la mayonnaise.

Le plat principal

• Optez pour une volaille maigre comme la dinde ou le gibier (le faisan, la biche ou le sanglier) ou bien un poisson maigre (le cabillaud, le lieu, le brochet, la raie, le merlan ou la limande). Ces produits plus faibles en calories sont riches en protéines. N’abusez cependant pas de sauce ni de farce.

• En accompagnement de votre viande ou poisson, ayez recours aux légumes de saison (les choux, les poireaux, les carottes, les brocolis…). Les légumes croquants rehaussés d’herbes aromatiques sont légers et regorgent de vitamines, minéraux, fibres et antioxydants. N’oubliez pas la salade verte et un féculent complet.

Le fromage

• Consommez du fromage avec modération (30 g de fromage par jour). Préférez les fromages frais comme le chèvre, la feta ou la ricotta qui contiennent moins de matières grasses.

Le dessert

• Misez sur la bûche glacée à base de fruits plutôt que la bûche pâtissière plus calorique. D’autres desserts à base de fruits comme les compotes, mousses ou les tartes peuvent être plus légers et moins gras. Évitez cependant de vous servir une deuxième fois.

Les réflexes à adopter quelques jours avant et après les repas de fêtes

• Buvez beaucoup d’eau tout au long de la journée
• Préférez les viandes grillées et évitez les plats en sauce
• Mangez des féculents complets à chaque repas
• Consommez des légumes à volonté (soupes, crus ou cuits)
• Optez pour les fruits et les laitages maigres en dessert
• Ne sautez pas le déjeuner qui précède votre dîner de fête
• N’oubliez pas de pratiquer une activité physique au moins 30 mn par jour (marche rapide, footing, vélo…)

En appliquant ces quelques conseils, vous devriez limiter la prise de poids pendant les fêtes et passer cette période dans de bonnes conditions, en vous faisant plaisir sans vous priver.

Quels sont les fruits et légumes faibles en calories pour garder la ligne ?

Quels sont les fruits et légumes faibles en calories pour garder la ligne ?

L’été approche à grands pas avec, pour notre plus grand plaisir, un large choix de légumes et de fruits de saison bénéfiques pour notre santé.

Dans le cadre d’un régime, les aliments de faible densité énergétique sont des alliés à ne pas négliger pour garder la ligne et perdre du poids plus facilement.

Liste des aliments les moins caloriques

Riches en vitamines, minéraux et fibres, les bienfaits des légumes et fruits ont été démontrés sur la santé. Ils ont un rôle protecteur dans la prévention de maladies et permettent une alimentation équilibrée et saine.

Voici 10 aliments de saison faibles en calories que vous pouvez consommer sans hésitation :

(Pour 100 g de produit)

  • Le concombre : 13 calories
  • La rhubarbe : 16 calories
  • La tomate : 20 calories
  • Le radis cru : 20 calories
  • Le céleri branche : 20 calories
  • Le poivron : 22 calories
  • Les airelles : 25 calories
  • L’aubergine : 29 calories
  • La courgette : 30 calories
  • La pastèque et le melon : 30 calories

Comment cuisiner ces aliments pour perdre du poids facilement ?

Diversifiez vos recettes pour plus de plaisir et de saveurs !

Vous pouvez consommer vos légumes en ratatouille, en gratin ou crus pour certains.

N’hésitez pas à rajouter des condiments tels que le jus de citron, la sauce au soja, les huiles végétales (sésame, pépins de raisins…en petite quantité bien sûr), les vinaigres, les herbes (basilic, estragon…) et des épices qui rehaussent le goût des plats et remplacent les sauces grasses.

En accompagnement de vos crudités ou plats chauds, vous pouvez également abuser de la salade verte, qui pour 100 g, ne procure que 13 kcal !

Si vous avez la possibilité de cultiver les légumes dans votre jardin, la consommation de ceux-ci devient encore plus appréciée ! Sinon prenez le temps de faire un petit tour au marché pour choisir vos produits frais sur les étals colorés. Ainsi vous rependrez goût à consommer des légumes !